Reportbug

Suivez-moi aussi sur Identi.ca : http://identi.ca/carlchenet

Depuis le début de ma participation au projet Debian, j’ai principalement travaillé sur le programme reportbug. Petite présentation d’un programme fondamental qui pourrait être plus utilisé. Précisons que la présentation suivante décrit le mode texte mais le programme est dans ses dernières versions utilisable à l’aide d’une interface graphique en GTK2 (option –ui gtk2).

Reportbug permet d’envoyer un rapport de bug au projet Debian. Lorsque tout un chacun identifie un problème avec une application, il est nécessaire d’envoyer un rapport de bug pour que le problème soit pris en compte et donc résolu (pas de rapport de bug ? Pas de problème !).

Pour saisir un rapport de bug :

$ reportbug

Par défault la commande reportbug s’exécute en mode configuration à son premier lancement. Si ce n’était pas le cas, forcez l’exécution de l’assistant de configuration avec l’option suivante :

$ reportbug –configure

La commande reportbug va vous demander votre niveau d’expertise, par défaut novice (modifiable par la suite dans le fichier ~/.reportbugrc ou par l’option –mode de la commande). Si vous optez pour un niveau plus avancé, le nombre de questions et de contrôles se réduit.

Reportbug va générer un e-mail et l’envoyer au projet Debian. Vous devez donc avoir un serveur smtp local ou distant. Par défaut reportbug va également tenter de se connecter en http au projet debian pour récupérer une liste des bugs qui peuvent concerner votre problème afin que vous contrôliez si votre problème n’existe pas déjà. Veillez donc à ce que l’utilisation du http soit autorisé depuis votre ordinateur vers les serveurs du projet Debian. Vous pouvez préciser un éventuel proxy http.

Une fois la phase de configuration effectuée, relancez reportbug :

$ reportbug

Reportbug va vous poser une série de questions afin d’identifier votre problème le mieux possible. Il cherche également à récupérer quelques informations système sur votre configuration afin de les joindre au rapport.

Si la première utilisation de reportbug peut sembler fastidieuse à cause du grand nombre de questions posées, vous constaterez rapidement qu’elles ne visent qu’à affiner le champ des possibles de votre problème, afin que le développeur qui va s’y intéresser n’est pas à courir à droite et à gauche pour comprendre ce qui est arrivé. Vous facilitez ainsi sa tâche et n’avez plus qu’à attendre un retour de sa part.

Comptez en général 15 minutes pour venir à bout de votre premier rapport, 5 minutes pour les suivants, l’habitude aidant.

Le prochain billet s’attardera sur les évolutions récentes de reportbug.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Reportbug »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s