Qu’est-ce qu’un mainteneur Debian ?

Suivez-moi sur identi.ca : http://identi.ca/carlchenet

Pour fêter ma nomination au poste de mainteneur Debian, un petit billet explicatif sur ce titre et sa fonction s’impose.
Debian
La notion de mainteneur Debian a été intégrée à Debian en 2007. Sera éligible un contributeur régulier au projet Debian qui maintient des paquets de l’archive officielle, paquets sponsorisés par un développeur Debian (DD) qui vérifie le travail du contributeur. Le but de ce statut va être de permettre au contributeur concerné de gérer lui-même certains paquets.
Normalement, si vous maintenez un paquet au sein de Debian, votre travail doit être systématiquement revu par un DD. C’est un processus assez lourd et le but du nouveau statut de mainteneur Debian est de l’alléger. Un aspirant au statut de mainteneur Debian en fait la demande et doit être sponsorisé par un ou plusieurs DDs. Cette demande pour devenir mainteneur Debian ne doit pas être confondu avec le processus dit du « New Maintainer » (NM) qui désigne pour le coup le processus pour devenir officiellement développeur Debian.
Pour en revenir à nous moutons, les DDs vont ensuite autoriser le mainteneur à gérer lui-même tel ou tel paquet sur lequel il a fait ses preuves. C’est une initiative gagnant-gagnant : le mainteneur Debian gagne en autonomie dans son travail et le DD a un paquet de moins à gérer. C’est aussi une première reconnaissance pour le mainteneur dans la communauté Debian car les DDs avec qui vous travaillez régulièrement confirment que vous fournissez le travail nécessaire pour obtenir ce statut. Le droit de vote aux différentes élections et consultations reste restreint aux seuls DDs. Toutefois la clé GPG du mainteneur est inclus dans un trousseau spécial nommé debian-maintainers.gpg permettant de prouver son identité.
Avec le temps le nombre de responsable Debian s’est régulièrement accru, pour un total répertorié aujourd’hui de 118 mainteneurs. Si le mainteneur souhaite évoluer, le palier suivant consiste à poser sa candidateur au NM (vu plus haut).
Je maintiens pour ma part 16 paquets sources (un paquet source peut représenter plusieurs paquets binaires), travaille principalement sur Python dans Debian et sur le logiciel pour rapporter les bugs dans Debian, j’ai nommé : Reportbug. Je mesure aujourd’hui le chemin parcouru depuis mon premier paquet en attendant la suite, dans l’immédiat le rassemblement annuel des contributeurs à Debian : la Debconf à New-York en août de cette année.
Debconf
Publicités

19 réflexions au sujet de « Qu’est-ce qu’un mainteneur Debian ? »

    1. Raphaël Hertzog : Non, je ne suis pas encore inscris au NM mais je vais bientôt le faire.

      Et un grand merci à toi et à ton initiative du concours de contribution à Debian qui a lancé la machine 🙂

    1. patrick_g : oui, je vais commencer le processus de New Maintainer bientôt mais ce ne sera pas pour tout de suite. C’est un processus assez long d’après ce que j’ai entendu. J’en reparlerai sûrement ici.

  1. Bonjour,
    J’avais une petite question, ce n’est peut être pas l’endroit le plus approprié pour la poser, mais bon, ton billet a un lien avec ma question.
    Alors voilà, j’ai une SID et je souhaite installer les paquets « pytrainer » (pour perdre du poids) et « gourmet » (pour en prendre), tu comprends bien que les deux logiciels doivent être utilisés tous les deux pour un équilibre parfait 🙂
    Malheureusement, les deux logiciels doivent utiliser une version différente de la librairie pysqlite car quand j’en installe un, il supprime l’autre et inversement.
    Mes questions sont donc les suivantes :

    – comment faire pour installer ces deux logiciels sur ma machine ?
    – comment les mainteneurs font pour détecter ce type de conflit (de canard ! arf !) ?
    – faut il mettre le bouillon en une seule fois ou petit à petit pour réussir un bon risotto ?

    Si tu avais la réponse à deux de mes trois questions, je t’en serais très reconnaissant !

    Merci beaucoup,

    Axel

    1. Salut Axel,
      Dans la préparation du risotto il est clair que le bouillon doit s’ajouter petit à petit. Le vin blanc, quant à lui, s’ajoute juste avant et en une seule fois.

  2. Bonjour,

    Tout d’abord je tiens à vous féliciter pour votre nomination au poste de Debian Mantainer.

    Compte tenu de l’intérêt que j’ai eu à prendre connaissance de votre article et intéressé par la façon dont vous définissez et expliquez les caractéristiques de votre travail de manière très compréhensible pour le non initié, je me suis permis de le traduire dans ma langue maternelle qui est l’espagnol, et de le publier dans mon site web.

    Il est bien entendu que j’ai respecté votre propriété intellectuelle.

    Bien cordialement,

    Gustavo Pimentel

  3. Bravo pour votre nomination et (merci pour les articles du dernier LMag HS sur Python).
    Pourriez vous élargir sur le rôle des mainteneur Debian (comment débuter? Quel travail? Quel devoirs?) via un lien ou un article, ça serait intéressant ! Merci

    1. @guapyo: vos désirs sont des ordres ! À paraître dans GNU/Linux Magazine France n°130 un article sur comment bien débuter dans vos contributions au projet Debian.

      Pour rapidement résumer quelques idées principales, il faut avoir en tête que tu dois avoir une petite idée de ce que tu peux apporter à Debian. Il ne faut pas attendre qu’on vienne te demander quelque chose, ça n’arrivera presque jamais et en général ce sera en dehors de ton champ de compétence.

      Tout dépend également de ce que tu peux faire. J’ai moi-même commencé par coder en Python pour les applications internes de Debian (divers scripts et Reportbug). Pour cela tu télécharges les sources de l’application sur svn.debian.org ou git.debian.org, tu modifies, tu génères un patch et tu ouvres un rapport de bug en joignant ton patch.

      Mais tu peux aussi contribuer en maintenant directement des paquets. Deux axes : soit tu adoptes un paquet orphelin dont la liste est à http://www.debian.org/devel/wnpp/rfa_bypackage ou http://www.debian.org/devel/wnpp/orphaned, soit tu essaies de faire entrer un nouveau paquet dans Debian (plus difficile en général mais ça peut bien se passer)

      Pour bien comprendre comment adopter un paquet ou proposer un nouveau paquet, il est nécessaire de lire http://www.debian.org/devel/wnpp/ en entier.

      Tu peux également contribuer en ouvrant régulièrement des bugs sur les applis de Debian ou en faisant des traductions. Debian est un énorme projet très décentralisé. Les possibilités sont énormes.

      Mon conseil est de trouver une activité qui correspond à tes affinités et de foncer car si tu t’imposes une activité qui t’enthousiasme peu, tu vas vite te lasser.

  4. Bonjour,

    Félicitations Carl et merci à toi !

    Peut-être hors-sujet mais alors qu’est-ce qu’un NMU (non-maintainer uplaod) alors ? N’importe qui ?

    1. Un NMU c’est une mise à jour de paquet qui est réalisée par qqun qui n’est pas le mainteneur habituel de ce dernier (et désigné comme tel dans le champ Maintainer ou Uploader du paquet source).

      1. Merci.
        Ce qui ne me semble pas clair : dans le cadre d’une NMU, s’agit-il obligatoirement d’un mainteneur ou d’un dev Debian ?

      2. Le NMU peut-être préparé par n’importe qui, mais seul un DD peut l’envoyer sur le serveur officiel puisqu’il doit y mettre sa signature GPG. On parle dans ce cas de « NMU sponsorisé ». Et les Debian Maintainer (DM) n’ont pas le droit d’envoyer des NMU donc c’est vraiment qulequechose qui passe systématiquement par la revue d’un DD.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s